Home

Éric Laurent – Violence dans les villes

 

 

À l’occasion des XXe rencontres de l’École Brésilienne de Psychanalyse.

« J’ai le sentiment que le nouveau monde, et spécialement le Brésil, devient un laboratoire pour l’exploration d’une nouvelle configuration, dans la civilisation, de la violence. Mais il ne faut pas oublier que c’est en train de se passer dans toutes les villes de la civilisation ».

« La thèse selon laquelle la violence disparaît par intériorisation de la pulsion de mort a quelque chose de grotesque, quelque chose de terrible ».

« Nous avons actuellement une privatisation de la pulsion de mort, comme il y a eu, au XXè siècle, une monopolisation par l’État ».

Avec Lacan - Eric Laurent2

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s